Gestion des déchets

BlueLife sensibilise les habitants des villages du Nord-Est

1 500 tonnes. C’est la quantité de déchets que Maurice produit quotidiennement. En 2018, Mare Chicose, l’unique centre d’enfouissement de l’île, a dépassé la barre des 500 000 tonnes de déchets, approchant ainsi dangereusement de la saturation. Face à cette situation, il est impératif de revoir nos habitudes. C’est la raison pour laquelle BlueLife lance une campagne de sensibilisation au respect de l’environnement ainsi qu’une opération de ramassage d’ordures et d’embellissement. Cette initiative, qui découle de sa responsabilité sociale d’entreprise, ciblera les habitants des villages du Nord-Est de l’île.

« La gestion des déchets est un enjeu national que nous ne pouvons plus ignorer. En adoptant de petites astuces et en revoyant nos habitudes, nous pouvons tous apporter une solution à ce problème. Recycler ou réutiliser certains produits doit être un réflexe, tout comme la transformation de nos déchets organiques en composte. À travers cette campagne, nous voulons partager ces connaissances aux habitants tout en leur faisant prendre conscience des effets néfastes des détritus sur les écosystèmes », explique Marianne Perdrau, responsable CSR chez Azuri.

Le coup d’envoi de cette campagne a été donné le 8 août dernier à travers l’organisation d’une causerie destinée à un groupe d’enfants. Profitant des vacances scolaires, BlueLife a convié 25 enfants de Poste Lafayette (Cité Perdue) et Rivière du Rempart à Azuri, pour leur expliquer les dégâts causés par la pollution. Cette séance était suivie d’une initiation au tri sélectif. Les enfants présents ont découvert des mesures qu’ils peuvent adopter, à leur échelle, pour contribuer à une île Maurice sans déchet. D’autres activités seront organisées dans les semaines à venir dans le cadre de cette campagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *